L’obésité

Votre cochon d’Inde a l’air bien en chair. Mais souffre-t-il pour autant d’obésité ? Voilà les clés pour comprendre.

Il est rond : est-il forcément obèse ?

Le cobaye est un herbivore strict : son alimentation étant composée uniquement d’herbes, de légumes et d’un peu de fruits, elle apporte peu d’éléments nutritifs. Cela veut dire que le cobaye doit faire des réserves pour d’éventuelles périodes de disette : il les stocke alors dans son tissu adipeux, contrairement au hamster par exemple, qui les stocke dans son terrier !

Il est donc tout à fait normal qu’un cobaye soit bien en chair. Cet aspect “rondouillard” correspond également à sa morphologie et à son mode de vie : ceux d’un animal à pattes courtes, à cou court et sans queue. Le cochon d’Inde n’est pas fait pour grimper aux arbres ! On peut dire la même chose pour les hippopotames par exemple : ils ne sont pas obèses, ils ont tout simplement une morphologie adaptée à leur mode de vie.

Ainsi, il ne faut pas diaboliser la rondeur du cochon d’Inde… Il faut aussi savoir qu’une petite réserve de graisse permet de faire toute la différence si le cobaye est malade (attention cela peut être dangereux si le cobaye est vraiment obèse). Un cochon d’Inde souffrant et qui ne s’alimente plus peut perdre jusqu’à 30 à 50 g par jour, même si on le nourrit de force. Ainsi, en cas d’affaiblissement et de perte de poids importants, il y a des chances qu’un cobaye d’1,3 kg s’en sorte plus facilement et plus rapidement qu’un cobaye svelte de 800 g. Mais attention, cela n’est valable que s’il n’y a pas d’obésité, sinon le cobaye risque de souffrir de cétose.

A partir de quand s’inquiéter ?

 Si votre cobaye adulte (plus d’1 an) pèse plus 1,4 kilo, il faut s’inquiéter si :

  • Il s’agit vraiment d’un petit gabarit
  • Il mange beaucoup d’aliments gras et/ou sucrés (carottes, fruits, granulés, mélanges de graines)
  • Il ne bouge pratiquement pas et/ou éprouve des difficultés à se déplacer
  • Il présente des bourrelets très épais, facilement palpables et visibles à l’oeil nu (à ne pas confondre avec les replis de peau habituels situés sous le menton par exemple)
  • Il continue de prendre du poids régulièrement alors qu’il n’est plus en période de croissance
  • il présente une inflammation des coussinets plantaires, due au surpoids sur les pattes (risque
    de pododermatite)
  • Il est une femelle gestante (risque de toxémie de gestation)

Attention, si votre femelle prend beaucoup de poids en quelques semaines, c’est peut-être parce qu’elle est gestante, et non obèse ! En cas de toute, demandez toujours conseil à votre vétérinaire spécialisé en NAC.

Quels sont les dangers de l’obésité ?

Le surpoids peut être source de nombreux problèmes. Un cobaye qui porte trop de poids sur ses petites pattes peut souffrir de pododermatite. Chez les femelles gestantes, l’obésité est parfois responsable de toxémie de gestation, presque toujours fatale.

Un cochon d’Inde en surpoids peut égalemement éprouver des difficultés à déféquer (surtout chez les mâles avec une grande poche périanale) et à faire sa toilette. Il en résulte des infections et des impactions du sac anal.

L’obésité est souvent associée à la sédentarité. Celle-ci peut entraîner diverses infections, des problèmes articulaires, des problèmes cardiovasculaires, et favoriser le développement de calculs urinaires.

Quand le tissu adipeux stocke trop de graisse, cela affaiblit le foie. Si un cobaye est en hypoglycémie parce qu’il a cessé de manger à cause d’une quelconque maladie, la lipolyse (réaction de la dégradation des lipides afin de produire de l’énergie) produit des des corps cétoniques. Ces corps cétoniques se retrouvent en trop grande concentration dans le sang et provoquent une acidocétose. En cas d’obésité importante, les lipides s’accumulent dans le foie et provoquent sa dégénérescence. Cela empêche le foie de jouer son rôle de synthèse et de détoxification du sang. On parle alors de lipidose hépatique.

Y-a-t-il un poids idéal ?

Il existe bien sûr des cas d’obésité avérés. Mais vous pouvez très bien avoir un cochon d’Inde pesant
1,4 kg et qui ne soit pas obèse : tant qu’il fait de l’exercice tous les jours et qu’il bénéficie d’une alimentation adaptée, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Le poids dépend de :

  • L’âge : le cochon d’Inde atteint son poids maximal vers l’âge de 2 à 3 ans, puis il perd un peu de son “gras de bébé” au fil des ans.
  • La vitesse de croissance : certains jeunes atteignent rapidement un poids de 800 g au bout de quelques mois, alors que pour d’autres cela prend une année.
  • La morphologie : certains cobayes sont tout en longueur, d’autres sont très massifs.
  • Le gabarit : les grands cobayes sont souvent plus lourds que les petits !
  • La race : certaines races, comme les UPL crème et les rex par exemple, sont réputées pour être plus massives.
  • Le sexe : on dit que les mâles ont tendance à être plus gras que les femelles, mais en fait tout dépend des individus. En revanche c’est vrai pour les mâles castrés.

Si votre cochon d’Inde adulte de 1 à 3 ans se situe aux alentours d’1 kg, pas de panique, il n’est pas obèse mais tout à fait en forme ! Pour résumer, le poids idéal d’un cobaye adulte, c’est entre 900 g et 1,5 kg, tant qu’il se nourrit de façon adéquate, est en bonne santé et fait de l’exercice !

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus