L’homéopathie

En France, l’homéopathie est très prisée. En effet, il est légitime de vouloir privilégier des traitements à base de produits “naturels” plutôt que des molécules “chimiques” agressives (allopathie, le type de médecine le plus courant). Cependant, Passion Cobaye ne recommande absolument pas l’homéopathie, pour plusieurs raisons.

L’homéopathie ça n’est pas de la phytothérapie !

Tout d’abord il faut savoir que beaucoup de gens confondent homéopathie et phytothérapie, une confusion sur laquelle les laboratoires pharmaceutiques jouent beaucoup. Alors, quelle est la différence ?

  • La phytothérapie est la médecine à base des principes actifs des plantes.
  • L’homéopathie est une médecine alternative reposant sur des principes douteux et dont l’efficacité n’a jamais été prouvée scientifiquement

L’homéopathie ça ne marche pas

Voici comment ça marche, ou plutôt, pourquoi ça ne marche pas. La pratique homéopathique repose sur trois principes : la similitude, la dilution infinitésimale, et la globalité. Ceux qui nous intéressent ici sont la similitude et la dilution.

Le principe de similitude

Quand vous épluchez un oignon, vous avez les yeux rouges et le nez qui coule. Vu qu’il s’agit de symptômes similaires à ceux du rhume, on utilise alors l’oignon pour traiter le rhume. Une piqûre d’abeille provoque de la douleur et une inflammation ? On utilise alors l’abeille pour traiter les inflammations. Et ainsi de suite. Cela vous paraît invraisemblable ? C’est pourtant l’une des bases de la pratique homéopathique.

La dilution infinitésimale

Le principe de la dilution, c’est de faire en sorte qu’il ne reste que quelques molécules dans le produit final. Les dilutions sont désignées en CH, et le chiffre indique le nombre de dilutions (3 CH : dilué 3 fois). Seulement, ce que la plupart des gens ignorent, c’est à quel point le principe actif à été dilué. Prenons un exemple simple : un extrait de plante est dilué dans un volume d’eau équivalent à celui d’une piscine olympique. Une goutte de cette eau est prélevée, puis diluée à nouveau dans une piscine olympique (deuxième dilution, donc 2 CH). Et on continue. Et cela peut aller jusqu’à 30 CH ! Ce qui équivaut à diluer votre extrait de plante dans l’ensemble des océans de la planète, et à en prélever une goutte pour votre traitement… Pensez-vous réellement que cela sera efficace ?

L’homéopathie n’est pas plus efficace que l’effet placebo

Comme nous venons de le voir, cela n’est pas la présence potentielle d’une molécule de principe actif qui vous soignera. Ce qui vous soignera, c’est :

  1. le temps (un virus finit par passer tout seul, une plaie finit par cicatriser, etc)
  2. votre système immunitaire, qui combattra votre petit bobo
  3. et/ou l’effet placebo.

Beaucoup diront “j’ai pu soigner ma grippe grâce à l’Oscillococcinum”. Or n’oublions pas que la grippe est un virus, dont les symptômes finissent par disparaître tous seuls ! Le seul “vrai” traitement qui serait efficace contre la grippe serait un anti-virus, qui n’existe pas. Ce traitement serait même obsolète, étant donné que les symptômes disparaissent tout seuls. Ainsi, non, l’Oscillococcinum ne soigne pas la grippe, c’est grâce aux temps et à votre système immunitaire que vous avez fini par aller mieux.

Quand un enfant se cogne la main et que sa maman le console et lui fait un “bisou magique”, l’enfant se sent mieux : c’est l’effet placebo, un mécanisme psychologique et physiologique. Le patient se convainc que le traitement sera efficace, ce qui fonctionne même s’il n’y a aucun principe actif. Le problème, c’est qu’un animal n’a pas conscience qu’il prend un traitement. Il n’a pas conscience que les quelques gouttes que vous lui donnez “vont le faire guérir”. Si vous voulez utiliser l’homéopathie pour vous-même, cela vous regarde, mais ne mettez pas en danger la vie d’animaux qui ont besoin de vrais traitements efficaces.

L’homéopathie utilise des animaux

Autre problème : pour produire des remèdes homéopathiques, les laboratoires utilisent des matières animales. Ainsi, le célèbre Oscilloccinum est fait à partir de coeur et de foie de canard de Barbarie…. Lac caninum, contre les douleurs abdominales ? Rien d’autre que du lait de chienne (avec des noms en latin pour brouiller les pistes, lac pour lait et caninum pour chien). La liste est longue. Aussi, si vous êtes végétarien(ne) et vous souciez du bien-être des animaux, passez votre chemin !

CONCLUSION

L’homéopathie n’est rien d’autre qu’une croyance, et en aucun cas un traitement médical. Alors pourquoi est-elle si populaire et adulée des médecins et des laboratoires pharmaceutiques ? Il y a bien entendu le profit généré. Mais aussi le fait que, vu qu’ils ne fonctionnent pas, ces produits n’ont pas d’effets secondaires et donc personne ne risque de porter plainte contre un laboratoire ou un médecin. 

Pour soigner votre cochon d’Inde, vous devez utiliser de “vrais” traitements et pas de la poudre de perlimpinpin.

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus