Comment convaincre tes parents ?

Avant de parler de l’acquisition d’un cochon d’Inde avec tes parents, tu dois d’abord bien réfléchir et te poser les bonnes questions.

Le cobaye est-il un animal pour moi ?

Le cochon d’Inde est un animal exigeant et qui attend beaucoup de son maître. Si tu n’es pas disposé à t’en occuper correctement (place, temps, argent, etc…) il vaut mieux oublier cette idée.

Qui va tout payer ?

Hors de question de faire des économies si tu veux héberger un cochon d’Inde dans de bonnes conditions et le maintenir en bonne santé ! Es-tu certain que tu pourras tout payer avec ton argent de poche ou que tes parents seront d’accord pour payer ? Si ton cobaye est malade, cela peut coûter beaucoup d’argent en frais vétérinaires. Cela peut aller jusqu’à plusieurs centaines d’euros ! Les légumes frais à donner tous les jours coûtent cher également, tout comme la litière à changer plusieurs fois par semaine. Consulte la page sur le budget pour avoir une idée de toutes ces dépenses, et tu verras que cela n’est pas rien.

Qui va s’en occuper et nettoyer la cage ?

C’est une question qui paraît idiote, mais il faut pourtant se la poser ! Beaucoup de jeunes prennent des animaux mais les délaissent au bout de quelques temps. Et ce sont alors les parents qui sont obligés de prendre le relai ! Et c’est aussi à cela que pensent les parents quand ils hésitent à dire oui : ils n’ont pas envie d’avoir à s’occuper d’un animal alors que leur enfant avait promis de le faire… Auras-tu envie de nettoyer la cage et changer la litière plusieurs fois par semaine ?

Suis-je prêt à m’en occuper pendant environ 5 à 10 ans ?

Alors qu’un hamster ne vit que 2 ans environ, il faut compter au moins 3 fois plus pour un cochon d’Inde ! Il faut que tu sois vraiment sûr de vouloir t’occuper de ton compagnon pendant toutes ces années !

Serai-je assez disponible pour mon cochon d’Inde ?

Si tu vas à l’école toute la journée, ton cochon d’Inde risque de beaucoup s’ennuyer… N’oublie pas que c’est un animal social qui doit vivre en groupe ! Donc il faut absolument qu’il vive en compagnie d’un congénère sinon il risque de dépérir. Et prendre un deuxième cochon d’Inde, c’est avoir une cage plus grande, comme par exemple un enclos d’intérieur ou une cavy cage, et dépenser deux fois plus en litière et nourriture ! Si ce n’est pas possible, il faudra passer plusieurs heures par jour avec ton cochon d’Inde quand tu es à la maison. Un cochon d’Inde passe toujours avant les amis et les loisirs !

Comment faire pour les vacances ?

Que se passera-t-il au moment de partir en vacances ou en week-ends ? Est-ce que tu pourras amener ton cobaye avec toi ? Est-ce que là-bas tu pourras lui trouver la même nourriture ? Et si tu ne peux pas l’emmener, qui s’en occupera ? Pourras-tu avoir confiance en cette personne ? Voilà toutes les questions que tu dois te poser. Et n’oublie pas que ton cochon d’Inde sera très attaché à toi et qu’il risque d’être très triste s’il ne te voit pas pendant plusieurs semaines.

Ce qu’il faut dire à tes parents !

Ca y est, tu es décidé ? Prêt pour une grande histoire d’amour ? Voilà maintenant ce que tu peux dire à tes parents pour les convaincre…

« Je serai patient et j’accepterai votre décision »

Tu peux toujours leur poser la question régulièrement mais ne fais surtout pas de « forcing » : tes parents risquent de s’énerver, et ca se passera mal à chaque fois que tu aborderas le sujet ! Et si tes parents prennent du temps avant de dire oui, ne ramène surtout pas de cochon d’Inde à la maison sans leur accord ! S’ils sont mis devant le fait accompli, ils seront très en colère et verront qu’ils ne peuvent pas te faire confiance ! Ils risquent même de donner ton cochon d’Inde ou de le mettre dans un refuge ! Ce n’est pas du tout un risque à prendre, car n’oublie pas que la vie et le bien-être d’un animal sont en jeu. Parle-leur de ton projet, et attends patiemment leur décision.

« J’accepterai les compromis »

Si tu veux avoir le droit d’avoir un animal, tes parents te diront peut-être que tu devras les aider à faire les courses, le ménage ou la vaisselle, par exemple. Ou alors que tu devras avoir de meilleures notes en classe. Et c’est normal ! Dans la vie, il faut savoir faire des compromis. Aider à la maison et avoir de bonnes notes ca fait beaucoup plaisir aux parents, et ça leur donnera sûrement envie de te faire plaisir à toi !

« Ce n’est pas un caprice »

Fais comprendre à tes parents que ce n’est pas un caprice, mais que tu es réellement passionné(e). Tu peux aussi afficher des photos de cochons d’Inde dans ta chambre pour leur montrer que tu y penses beaucoup.

« Je me suis bien renseigné »

Montre à tes parents que tu as pris toutes les informations nécessaires pour savoir comment t’occuper d’un cochon d’Inde. Montre-leur que tu t’es acheté des livres, que tu connais bien Passion Cobaye par exemple, et que tu poses des questions sur le forum.

« Je serai responsable »

Explique à tes parents que tu es conscient qu’avoir un ou deux cochon(s) d’Inde, c’est une grosse responsabilité. Tu peux leur montrer par exemple que :

Tu peux aussi faire tout un dossier qui détaille ton projet. Succès garanti !

« J’ai fait des économies et de la place dans ma chambre »

Si tes parents voient que ta chambre n’est pas prête pour accueillir un animal (manque de place, désordre…), ils risquent forcément de dire non ! Pareil pour tes économies. S’ils voient que tu dépenses tout ton argent au fur et à mesure sans l’économiser pour un vrai projet, ils seront plus difficiles à convaincre.

Avec tout ces arguments, nous espérons que tes parents diront oui ! La vie avec un ou plusieurs cochon(s) d’Inde vaut vraiment la peine d’être vécue… Et il y a de fortes chances pour qu’eux aussi tombent amoureux de ces adorables petits rongeurs spécialistes des câlins ! Mais n’oublie par qu’avoir un ou plusieurs cochons d’Inde c’est une énorme responsabilité, leur vie sera entre tes mains !

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *