Les premiers secours

Voilà les premiers gestes à effectuer si votre cochon d’Inde a un accident. Attention, ils ne sont donnés qu’à titre préventif, uniquement pour aider en attendant qu’il soit pris en charge par les urgences vétérinaires !

Soyez prêts

Afin de parer à toute éventualité, votre trousse à pharmacie doit toujours être prête, complète et accessible, placée dans un endroit dont vous vous souvenez ! Rangez-là toujours dans un placard près de la cage de vos cochons d’Inde par exemple.

Prévoyez aussi un petit tableau avec les numéros utiles en cas d’accident, comme celui de votre vétérinaire, celui du vétérinaire de garde et des différents services d’urgence, le tout avec les jours et horaires d’ouverture.

Attention : gardez à l’esprit qu’un cochon d’Inde qui a besoin des premiers secours est en détresse et risque de se débattre ou de vous mordre. S’il se débat trop, cela risque d’aggraver ses blessures. Et s’il vous mord, vous risquez de lâcher prise !

Les premiers soins en cas d’urgence

Voilà quelques conseils qui peuvent aider votre cochon d’Inde en cas d’urgence. Ceux-ci sont donnés à titre indicatif, et uniquement en attendant que votre animal soit pris en charge par un vétérinaire en urgence. En aucun cas vous ne devez vous substituer au praticien. N’administrez aucun soin ou traitement sans son avis, il en va de la vie de votre cobaye !

Hémorragie

Votre cobaye peut avoir des petits saignements si par exemple ses griffes ont été coupées trop courtes, ou qu’il a reçu une petite morsure. Dans ce cas, appliquez du coton hémostatique, et exercer une pression. Le saignement devrait stopper au bout de quelques minutes. L’eau oxygénée est également efficace.

Si votre cobaye saigne par un orifice (anus, vagin, oreilles, nez…) cela est beaucoup plus grave, et la seule chose à faire est d’emmener votre cobaye aux urgences vétérinaires au plus vite.

Fracture

Si vous suspectez une fracture suite à une chute ou un choc placez votre cobaye une petite boîte de transport de façon à ce qu’il puisse bouger le moins possible. S’il s’agit d’un membre avec une fracture ouverte (os qui ressort par la peau), il s’agit là aussi d’une urgence car il y a un risque de septicémie.

Brûlure thermique

Placez la zone brûlée sous l’eau froide, aussi longtemps que votre cobaye se laisse faire en attendant les secours. N’appliquez aucun produit sur la plaie qui ne soit pas conseillé par votre vétérinaire.

Brûlure chimique

Les brûlures chimiques sont causées par des produits corrosifs tels que l’eau de Javel, divers nettoyants ménagers ou produits drainants. Si la blessure est corporelle, rincez immédiatement à l’eau. Si c’est à l’oeil, rincez abondamment au sérum physiologique. Un vétérinaire ou un spécialiste d’un centre anti-poison pourra vous dire quelle est la marche à suivre en attendant les secours, selon les principes actifs du produit incriminé.

Empoisonnement

L’empoisonnement survient par ingestion ou exposition. Si votre cobaye a ingéré des copeaux, ceux-ci peuvent être dangereux pour les voies respiratoires à cause des solvants qu’ils contiennent (phénols). De nombreuses plantes d’appartements ou du jardin sont également toxiques, de même que certains produits anti-parasitaires pour chien et chats.

Si votre cobaye a ingéré quelque chose de toxique, il sera pris de nausées, régurgitations, attaque, détresse respiratoire, salivation excessive, et entrera dans le coma. Il faut immédiatement appeler les urgences. N’essayez surtout pas de le faire vomir.

Si c’est sa peau qui a été exposée à un produit toxique, lavez la zone au savon doux et rincez abondamment.

En cas de doute n’hésitez pas à appeler le centre anti poison qui pourra vous renseigner sur la toxicité des produits ou votre vétérinaire. Avant de consulter votre vétérinaire n’oubliez pas d’amener avec vous l’étiquette du produit que votre cobaye a ingéré avec sa composition exacte.

Blessure de l’oeil

Votre cobaye s’est blessé ou s’est fait mordre ou griffer à l’oeil par un congénère ou un autre animal. Si l’oeil est lacéré ou perforé, seul le vétérinaire pourra le soigner en urgence, ne tentez pas d’appliquer quelque produit que ce soit en attendant.

Corps étranger dans l’oeil

Il peut arriver que votre cobaye ait un corps étranger dans l’oeil, comme un brin de foin ou de paille, ou encore un copeau de litière. Rincez abondamment l’oeil avec du serum physiologique et consultez immédiatement le vétérinaire.

Irritation de l’oeil

Les shampooings non adaptés aux cochon d’Inde peuvent entraîner une forte irritation oculaire. Rincez abondamment l’oeil avec du serum physiologique ou de l’eau et emmenez le aux urgences pour des soins plus appropriés. N’appliquez jamais de produit quelconque sans l’avis de votre vétérinaire, car beaucoup de produits apparemment inoffensifs peuvent avoir des effets dramatiques sur les yeux.

Electrocution

Les rongeurs tels que les cobayes se mettent n’importe quoi sous la dent et malheureusement, les cas d’électrocution ne sont pas rares. Un cobaye qui survit à une électrocution souffre de brûlures à la bouche, aux lèvres et à la langue. Il présente une détresse respiratoire, et est parfois retrouvé inconscient. Il faut immédiatement l’enrouler dans une serviette et le conduire aux urgences

Coup de chaleur

Le coup de chaleur est courant chez le cobaye, et il s’agit d’un des motifs de consultation en urgence les plus fréquent. Le cochon d’Inde n’est pas habitué aux températures élevées et à l’humidité, et le coup de chaleur arrive très rapidement. Le cobaye est alors allongé, il respire très vite et salive beaucoup. Son état se détériore rapidement, avec une perte de conscience, puis la mort.

Si votre cobaye souffre de la chaleur, placez contre lui un coussin rafraîchissant, un pain de glace (dispositif pour glacière) ou une bouteille d’eau congelée enroulée dans un torchon. Mais attention, ne le rafraîchissez pas trop soudainement, le choc thermique pourrait être fatal. Emmenez-le immédiatement chez le vétérinaire. Ne tardez pas car car le coup de chaleur est souvent fatal.

Hypothermie

L’hypothermie est beaucoup plus rare que le coup de chaleur, parce que le cobaye supporte mieux le froid que la chaleur. Cependant, un cobaye vivant en extérieur dans de mauvaises conditions peut être victime d’hypothermie. Sa peau, sa langue et ses lèvres prennent alors une coloration bleutée. Placez-le immédiatement sur un coussin chauffant, ou dans une couverture polaire près d’une bouillotte, et emmenez-e chez le vétérinaire qui lui fera un check-up et lui administrera les soins nécessaires.

Morsure/piqûre d’insecte

Votre cobaye a plus de risque de se faire mordre ou piquer sur les zones nues : nez, lèvres, contour des yeux, oreilles et pattes. Si vous constatez une rougeur et un gonflement, n’appliquez aucun produit, placez un linge froid sur la zone et emmenez immédiatement votre cobaye chez le vétérinaire.

 Morsure/blessure par un cobaye ou un autre animal

Les cobayes sont des animaux-proies. Les attaques par des prédateurs tels que les chats ou les chiens sont très fréquentes et souvent fatales. Les morsures de chiens ont des conséquences catastrophiques. Celles des chats, même si elles ont l’air moins terribles, sont tout autant dramatiques à cause de certaines bactéries qui peuvent provoquer des infections incurables. Les morsures infligées par les autres cochons d’Inde sont également très impressionnantes.

Si votre cobaye souffre d’une grave morsure, enroulez-le dans une serviette, maintenez-le au chaud et rassurez-le en attendant la prise en charge par le service d’urgence. Il aura probablement besoin d’un traitement antibiotique, administré par votre vétérinaire. Vous ne devez en aucun cas lui en donner un vous-même.

En cas de blessure superficielle, appliquez de la bétadine de préférence ou un antiseptique cutané local (pas d’alcool à 70°!), dans aucun cas ne mettez d’antiseptique classique sur une muqueuse (paupière, bouche, parties génitale) ou sur l’oeil.

Inhalation de fumées

Si votre cochon d’Inde a inhalé de la fumée (feu de bois dans une cheminée bouchée, incendie, etc…), faites-lui immédiatement prendre de l’air frais. Si les secours sont là, les spécialistes doivent administrer de l’oxygène à votre cobaye avec un masque en attendant les urgences vétérinaires. En cas d’inhalation prolongé, une perte de connaissance sera observée et nécessitera une prise en charge urgente d’oxygénothérapie.

Merci beaucoup à Nayelle pour ses conseils.

Source des infos : First-Aid Crash Course, by Melissa A. Kling, DVM, Critters USA.

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus