La vitamine C

Comme les humains, le cobaye ne peut pas synthétiser (fabriquer lui-même) la vitamine C. C’est donc à vous de lui en apporter quotidiennement.

Qu’est ce que la vitamine C ? A quoi ca sert ?

La vitamine C, ou acide L-ascorbique est une vitamine hydrosoluble, sensible à la chaleur et à la lumière. C’est un anti-oxydant qui freine le vieillissement des cellules, prévient le cancer, augmente la résistance aux infections, accélère la cicatrisation. Elle favorise aussi l’absorption du fer par l’intestin. Mais surtout, elle provoque aussi une réaction chimique – trop compliquée à expliquer ici – qui participe au  développement du collagène. Or les fibres de collagène permettent de maintenir la structure des tissus (peau, tendons, muscles, os…).

Comme les primates (dont l’homme), le cochon d’Inde ne peut pas synthétiser la vitamine C (il ne peut pas la fabriquer lui-même) : il doit la trouver dans sa nourriture. C’est donc à vous de lui en fournir tous les jours !

Un cobaye atteint d’une carence en vitamine C (maladie également appelée scorbut) souffre de graves problèmes : hémorragies, problèmes dentaires, retard de croissance, etc… et finit par mourir…

Quelle est la dose recommandée ?

Le cochon d’Inde a besoin d’un apport quotidien à raison de 20 mg pour un animal d’1 kg. Cette dose est à tripler (60 mg/jour/kg) pour les femelles gestantes et allaitantes, les jeunes en pleine croissance, ainsi que les cobayes malades et âgés.

Quelle quantité donner ?

Il est fortement recommandé de donner la vitamine C sous forme liquide, directement à la pipette.Il existe dans le commerce des marques qui proposent de la vitamine C liquide facile à distribuer. Les quantités sont à distribuer en fonction du poids du cobaye et de son état.

Comment donner la vitamine C ?
A la seringue (sans aiguille) = recommandé !

Cette méthode est de loin la plus efficace et la plus précise. Elle est aussi très utile dans le cas de cobayes malades à qui il est difficile de donner la vitamine C par le biais de légumes car ils ne mangent pas beaucoup. Choisissez une petite seringue (sans aiguille, bien sûr) d’une contenance de 1 ml, et aspirez la vitamine C liquide du flacon.

Placez ensuite l’embout de la seringue sur le côté de la bouche du cobaye, là où est le diastème, c’est à dire l’espace qui se trouve entre les incisives et les prémolaires. Ne mettez jamais l’embout de la seringue de face et au directement dans la gorge du cochon d’Inde : il risque de s’étouffer ! Alors que si l’embout est sur le côté, le liquide coulera sur sa langue et l’animal pourra le boire naturellement.

En comprimés = recommandé !

Certaines marques proposent des comprimés de vitamine C déjà dosés, très pratiques !

Dans l’eau de boisson = non

Donner de la vitamine C soluble dans l’eau de boisson n’est franchement pas la bonne solution. Pourquoi ? Car la vitamine C se dégrade très rapidement à l’air et à la lumière. Aussi, dans un abreuvoir, elle n’est efficace que quelques heures. Pour un abreuvoir de 500 ml, il faudrait en mettre minimum 100 mg, et le cobaye ne boirait  jamais tout en quelques heures ! Et même en donnant la vitamine dans un petit abreuvoir, le problème de sa dégradation restera le même. On conseille parfois de mettre un cache noir pour occulter la lumière, mais cette méthode ne s’est pas révélée efficace.

Par le biais de végétaux frais riches en vitamine C = oui mais pas seulement

Certains légumes, fruits et herbes sont très riches en vitamine C : persil, kiwi, poivron, chou, fenouil… Une bonne ration de ces végétaux plusieurs fois par semaine et vous serez sûr de couvrir les besoins de votre cobaye !

Teneur en vitamine C des principaux fruits et légumes (en mg/100 g)

  • Persil : 140
  • Poivron : entre 110 et 140
  • Kiwi : 100
  • Fenouil : 93
  • Chou-Fleur : 70
  • Chou de Bruxelles : 70
  • Brocoli : 70
  • Orange : 55
  • Chou vert : 54
  • Epinard : 49
  • Cresson : 48
  • Framboise : 30
  • Mâche : 26
  • Radis : 25
  • Tomate : 20
  • Pomme : 11
  • Endive : 9
  • Laitue : 9
  • Scarole : 7
  • Concombre : 5

Attention toutefois au persil : à fortes doses il est toxique. Et à proscrire absolument pour les femelles gestantes et allaitantes car il coupe la montée de lait à cause de sa forte teneur en calcium. Le chou provoque des ballonnements, donc il ne faut en donner qu’occasionnellement et en petites quantités.

Sur les aliments

En revanche, vous pouvez donner de la vitamine C en poudre ou en gouttes sur un petit morceau de légume : il suffit de prendre une rondelle (concombre, par exemple), de faire un quadrillage dessus avec un couteau, de faire ressortir le jus et de mettre les gouttes dans les incisions ! Succès et efficacité garantis !

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *