Le cobaye et la chaleur

Qu’on se le dise : en tant qu’animal aux origines montagnardes, le cobaye supporte mieux le froid que la chaleur. Il ne s’agit pas d’un animal tropical, comme par exemple son cousin l’agouti ! La température idéale pour maintenir un cochon d’Inde se situe aux alentours de 17 à 22 degrés. Au delà, le risque de coup de chaleur existe, d’autant plus que la température et le taux d’humidité augmentent. Il ne faut pas oublier que plus l’humidité est élevée, plus la chaleur ressentie est importante. Les cobayes à poils longs risquent d’êtres plus sensibles à la chaleur.

Les femelles gestantes, ainsi que les cobayes obèses, âgés, malades, convalescents ou souffrant d’insuffisance rénale courent également de plus grands risques de souffrir d’un coup de chaleur. Il faut donc les surveiller tout particulièrement.

Comment aider votre cobaye à supporter la chaleur ?
Evitez les terrariums ou cages en plexiglas

Ces cages en verre ou en plastiques semblables à des aquariums dotées d’une seule ouverture sur le dessus sont une vraie torture… L’air circule beaucoup moins bien, et le cobaye étouffe littéralement. Préférez les classiques cages à barreaux ! Celles-ci offrent une bien meilleure ventilation.

Placez sa cage dans un endroit frais

Mettez la cage dans une pièce aux volets fermés contre le soleil, mais dont les fenêtres restent ouvertes pour assurer une bonne ventilation. La cage ne doit surtout pas être derrière une fenêtre !

Enlevez les abris en plastique

Ceux-ci condensent l’humidité et peuvent se transformer en véritable étuve pour votre cobaye ! Comme dodos, préférez les hamacs, bien aérés… et de saison !

Aérez, ventilez !

Une bonne circulation de l’air est extrêmement importante. Aéréz quand il fait frais, et utilisez un ventilateur (non dirigé sur le cobaye mais vers le haut de la pièce). La climatisation peut également être utilisée, mais n’en abusez pas, à cause des écarts de température que cela peut-provoquer. Et surtout pas de courants d’air !

Mettez dans la cage de quoi se rafraîchir

L’idéal est un tapis rafraîchissant, très pratique ! Vous pouvez aussi mettre des pains de glace (dispositifs réfrigérants pour glacières) ou des bouteilles d’eau congelée, le tout enroulé dans une serviette, ou bien des plaques de carrelages ou des briques préalablement passées au frigo ! Le cobaye pourra se coucher dessus ou rester contre des éléments très rafraîchissants.

Ne le baignez pas !

Inutile de donner un bain tous les jours à votre cochon d’Inde pour le rafraîchir, cela serait extrêmement stressant pour lui et il pourrait tomber malade. Par contre, vous pouvez utiliser un brumisateur, mais très légèrement, ou faire patauger votre cochon d’Inde dans une petite flaque d’eau pour se rafraîchir les pattes et le ventre.

Ne le laissez pas dehors pendant la journée

Sortez-le seulement le soir lorsqu’il fait plus frais, et mettez toujours à sa disposition un abri à l’ombre.

Offrez de l’eau fraîche à volonté

De l’eau en permanence permettra à votre cobaye de ne pas souffrir de déshydratation. Si votre cochon d’Inde ne boit pas beaucoup, vous pouvez l’encourager en ajoutant un petit peu de jus de canneberge à l’eau de boisson ! Cela donnera du goût à l’eau et votre cobaye aura plus envie de boire. Cela a l’avantage de lutter contre les infections urinaires, fréquentes en été. Vous pouvez aussi placer une housse isotherme sur le biberon de votre cochon d’Inde afin de garder l’eau fraîche plus longtemps.

Offrez des végétaux riches en eau

Concombre, pastèque… Offrez des fruits et légumes riches en eau, qui permettront à votre cobaye de s’hydrater avec plaisir. Mais attention aux quantités pour éviter les risques de diarrhée !

Allégez le pelage

Les cobayes à poils longs risquent d’avoir plus chaud que ceux à poils courts. Il ne s’agit pas de tondre le cobaye, mais de désépaissir, d’enlever de la masse de poils afin que le pelage soit plus « aéré ».

Ne le transportez pas !

Si vous devez partir en vacances avec votre cobaye, retardez votre départ à un moment où les températures sont plus fraîches.

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *