Le cobaye et les enfants

Contrairement à une idée reçue, le cochon d’Inde n’est pas l’animal idéal pour les jeunes enfants.

Le cobaye convient-il aux enfants ?

C’est un animal très sensible et qui ne peut pas se défendre : il ne griffe pas et mord très rarement ! Ainsi, s’il est malmené par un enfant peu délicat, cela risque de se terminer en drame car l’enfant ne saura pas forcément que le cochon d’Inde souffre, a peur ou se sent agressé.

Le cobaye est également très sensible aux bruits stressants et les jeux ou cris d’enfants incessants peuvent être une véritable torture pour ses petites oreilles…

Bien entendu, quand c’est une famille entière qui accueille le cochon d’Inde et que c’est au moins un des parents qui s’en occupe comme il faut, l’animal peut tout à fait devenir un compagnon pour les enfants. Mais les câlins et sorties doivent toujours se faire sous étroite surveillance pour favoriser le bien-être du cobaye. Les parents doivent toujours expliquer que le cochon d’Inde n’est pas un jouet ni une peluche.

Quelques conseils pour que tout se passe bien
De la douceur avant tout !

Le cobaye ne peut pas se défendre, et manifeste rarement quand il souffre : il ne griffe pas et mord très rarement. Il faut donc le manipuler avec beaucoup de douceur. S’il a mal ou s’il a peur, il ne pourra pas le montrer et l’enfant ne comprendra pas qu’il devra rectifier son attitude. Le cobaye n’aime pas non plus les bruits forts et les gestes brusques, aussi il faut faire attention à ne pas lui faire peur. C’est pourquoi, lors des premiers contacts avec un cochon d’Inde, un très jeune enfant doit toujours être surveillé par ses parents, afin qu’il comprenne que l’animal n’est pas un jouet ni une peluche vivante.

Une surveillance discrète

Le cochon d’Inde a besoin de foin en permanence, et de beaucoup de légumes frais tous les jours. Oublier de lui fournir cela régulièrement peut être catastrophique sur sa santé. Il est donc nécessaire de rappeler les soins à l’enfant et que nourrir correctement son cobaye est une véritable mission quotidienne, extrêmement importante.

Ce que le cobaye apporte à l’enfant
Il le responsabilise

En accomplissant chaque jour des « missions » (distribution de nourriture, nettoyage de la cage, etc…), l’enfant apprend que le cobaye est animal qui a besoin de soins, et  que lui n’a pas le droit d’oublier ou de refuser de les donner ! Il se rend compte que s’il faillit à sa tache, c’est la santé et la vie de l’animal qui est en jeu.

Il joue le rôle de modérateur

L’enfant comprend vite que la brusquerie et l’agitation ne lui permettent pas d’entretenir de bons contacts avec le cobaye. S’il veut le prendre, le caresser et le tenir dans ses bras, il doit être calme et concentré. On dit dans ce cas que l’animal est « structurant ».

C’est un véritable ami

Chez les enfants qui ont des problèmes familiaux, le cobaye devient un substitut affectif et aide l’enfant à se libérer de ses soucis sans peur d’êtrr jugé ou trahi : le cochon d’Inde devient alors un confident, et un ami qui ne déçoit pas.

C’est un médiateur

S’occuper d’un animal en commun peut rapprocher deux personnes en conflit ! La prise en charge du cochon d’Inde par l’enfant facilite l’interaction, et donc l’entente entre lui et l’adulte. Tous deux peuvent trouver en l’animal un motif pour aller l’un vers l’autre et aplanir fâcheries ou difficultés de communication.

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *