La quarantaine : une étape obligatoire

Un nouveau cochon d’Inde à la maison ? Ne brûlez pas les étapes, ne le mettez pas tout de suite avec les autres !

A quoi sert la quarantaine ?

Elle évite la transmission de maladies graves et/ou difficiles à traiter. En effet, beaucoup de cobayes venant d’animaleries ou d’élevages peu soucieux du bien-être des animaux sont potentiellement porteurs de maladies.

Les maladies transmissibles les plus fréquentes, sont les champignons et parasites tels que la teigne et la gale, ou encore le coryza, « rhume » pouvant déboucher sur une pneumonie mortelle. Si vous mettez directement un nouveau cobaye dans la cage avec les autres, il risque de tous les contaminer !

La quarantaine est obligatoire même si le nouveau cochon d’Inde paraît sain : celui-ci peut très bien être porteur d’une maladie sans en présenter les symptômes. Cette période d’isolement vous permet de surveiller votre cobaye et de voir s’il développe une maladie ou non.

Elle vous permet d’habituer le cobaye à sa nouvelle nourriture. Quand vous faites l’acquisition d’un cobaye, vous ne savez pas forcément de quoi était composé son régime alimentaire. Avait-il droit aux légumes ? Ses granulés étaient-ils de la même marque que la vôtre ? Mangeait-il suffisamment de foin ?
La période de quarantaine vous permet de découvrir les goûts et habitudes de votre nouvel arrivant, et de l’habituer petit à petit au menu qu’il aura le reste de sa vie. Le fait qu’il soit seul en cage vous aide à savoir s’il a bien mangé, quelles quantités il a mangé, et si sa nouvelle alimentation ne lui a pas causé de problèmes digestifs. S’il était dans la cage avec les autres vous auriez du mal à contrôler tout cela.

Comment effectuer une quarantaine ?

1) Choisissez une cage simple : le cobaye sera bien visible (pas d’étage ou de maison sous lesquels il pourrait rester caché en permanence). La cage doit être parfaitement propre et désinfectée, et facile à nettoyer.

2) Placez la cage dans une pièce à l’écart des autres cobayes : en effet, certaines maladies se transmettent par voie aérienne, comme les spores de champignons (teigne) !

3) Surveillez bien l’état de la litière et des gamelles : contrôlez l’état des crottes, des urines, et le niveau de remplissage des gamelles (extrudés, légumes). Vous devez savoir si votre cobaye mange bien, et si la transition de nourriture ne lui cause pas de problèmes digestifs.

4) Lavez-vous les mains : après chaque contact avec votre cobaye, lavez-vous soigneusement les mains, afin d’éviter de contracter une maladie transmissible à l’homme (teigne par exemple) et de contaminer vos autres cobayes

« Je ne fais pas de quarantaine, c’est mon choix… »

Sur les forums, on voit beaucoup de gens qui craquent pour un cobaye, puis le mettent directement avec les autres sans faire de quarantaine… Quand on essaie de leur faire prendre conscience de leur erreur, ils se mettent sur la défensive et répondent : « c’est mon choix, je suis conscient des risques »…

Mais l’ancien cobaye, est-ce qu’il a choisi d’être mis en contact avec un autre cobaye qui est peut-être malade ?
Est-ce qu’il a fait lui-même le choix de subir des traitements pendant plusieurs semaines si jamais le nouveau cobaye le contaminait avec avec la teigne ?
Est-ce qu’il a choisi de courir le risque de mourir de problèmes neurologiques (otite interne et dommages cérébraux) si le nouveau cobaye le contaminait avec le coryza ??
Est-ce qu’il a choisi de se gratter jusqu’au sang, de perdre beaucoup de poids et de convulser si jamais il attrapait la gale ??

Vous êtes conscient du bien-être et de la vie de vos animaux, vous en êtes responsables. Ne faites pas courir de risques à vos cobayes en toute connaissance de cause.

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *