Adopter un cobaye déjà adulte

Beaucoup de gens préfèrent adopter des bébés cobayes. Pourtant, les cochons d’Inde déjà adultes ont aussi des qualités qui en font de parfaits candidats à l’adoption. Pourquoi ne pas leur donner une chance ?

Les adultes savent qui ils sont et ce qu’ils aiment

Alors que les très jeunes cobayes ne tiennent pas en place lors des sorties ou des câlins car il veulent découvrir le monde, les cobayes adultes eux, savent déjà ce qu’ils aiment. Ils savent quels sont leurs gratouilles préférées (quelle méthode, à quel endroit) et leur position préférée (dans les bras, sur les genoux…). Leur personnalité est déjà bien développée et elle ne risque pas de changer beaucoup au fil du temps. Cela fait d’eux des compagnons idéaux, qui savent aussi comment communiquer avec les humains.

Il est alors facile d’apprendre à décrypter leur langage et leurs attitudes, de découvrir ce qu’ils aiment et ainsi de savoir comment anticiper leurs envies afin de les rendre heureux. Chez les bébés cobayes, tout cela peut prendre plusieurs mois, voire quelques années, même pour ceux qui sont nés à la maison et nous connaissent depuis la naissance !

Les jeunes ne sont pas forcément les plus faciles à apprivoiser

Certes, il arrive d’adopter un cobaye qui a été victime de traumatismes ou qui n’a jamais été socialisé. Mais son apprivoisement ne sera pour autant pas plus difficile que celui d’un bébé. Il faut rappeler que tout dépend des individus, de leur caractère et de leur histoire. Un cochon d’Inde adulte aura déjà beaucoup appris de la vie, et sera plus à même de savoir comment réagir face à certaines situations (soins, visites chez le vétérinaire, premières sorties en extérieur, transport, etc). En revanche, un jeune, qui a tout à apprendre, ne saura pas forcément ce qu’il doit faire, et cherchera avant tout à fuir, se défendre ou à explorer les alentours ! C’est pour cette raison que les très jeunes cobayes sont souvent plus difficiles à apprivoiser. Ils veulent “s’amuser” et explorer avant tout !

Les jeunes ne sont pas forcément ceux qui posent le moins de problèmes de cohabitation

Une autre raison pour laquelle les amateurs se tournent vers de très jeunes cobayes est qu’ils sont persuadés que ceux-ci seront plus faciles en terme de cohabitation. On peut être tenté de croire que deux jeunes cohabiteront sans problème s’ils se connaissent depuis le début, ou que mettre un jeune avec un adulte ne posera aucun souci. Pourtant, il n’est pas rare de voir des mamans cochon d’Inde qui ne s’entendent plus du tout avec leur fille, des frères ou sœurs de la même portée qui finissent dans un bain de sang, des mâles adultes qui agressent violemment des bébés, ou encore des jeunes cobayes qui traumatisent leurs compagnons âgés… Il n’existe aucune recette miracle en matière de cohabitation. Là aussi tout dépend des individus, de leur caractère, de leur personnalité… mais certainement pas de leur âge !

On peut tomber sur des bébés non sevrés

Il faut savoir que dans les animaleries, on vent souvent des bébés non sevrés. En effet, certains vendeurs qui n’y connaissent pas grand chose pensent que comme les bébés sont nidifuges (c’est-à-dire entièrement formés avec tous leurs poils, griffes dents, et les yeux ouverts), et que comme ils mangent déjà comme des adultes, ils n’ont pas besoin du lait de leur mère… C’est ainsi que les débutants se retrouvent avec des petits cobayes de moins de 200 g, qui risquent d’avoir un retard de croissance et d’être malades toute leur vie.

Les adultes attendent longtemps de trouver une famille

Force est de constater que les cochons d’Inde adultes – comme c’est le cas pour beaucoup d’autres espèces de rongeurs et les lapins – sont souvent des laissés pour compte en terme d’adoption. Il n’est pas rare de voir des animaux qui attendent une famille depuis 1 ou 2 ans. Dans les animaleries, les rongeurs qui ne trouvent pas d’acquéreur finissent souvent euthanasiés ou servent de nourriture pour les reptiles. C’est malheureusement une triste réalité. On voit aussi certains élevages qui se « délestent » de leurs animaux trop àgés pour se reproduire.

Beaucoup de parents offrent des rongeurs comme cadeaux à leurs enfants, et ceux-ci choisissent immédiatement les animaux les plus petits et donc « les plus mignons ». Mais les enfants ne sont pas les seuls concernés par cet attrait. Certes, il est toujours tentant de choisir un très jeune rongeur en se disant qu’il sera avec nous dès ses premières semaines de vie, et qu’on le verra grandir et vieillir. Mais pourquoi refuser ce bonheur aux animaux plus âgés qui attendent déjà depuis longtemps ? Adopter un cobaye adulte, qui a déjà un vécu, un passé, une histoire, c’est lui offrir une seconde chance, la possibilité de s’épanouir dans une nouvelle vie et de vous rendre au centuple tout le bonheur qu’il reçoit.

Où adopter un cochon d’Inde adulte ?

Chez un particulier

Il est fréquent de trouver des particuliers qui sont contraints de se séparer de leurs animaux après plusieurs mois ou années passés à leurs côtés. Les raisons sont diverses : déménagement, problèmes de santé, problèmes financiers, ou encore les classiques allergies (réelles ou simulées). La plupart du temps, ces cobayes sont déjà bien socialisés, pour peu qu’ils aient vécu en famille et aient été apprivoisés et manipulés dès le plus jeune âge. Malheureusement, nous connaissons tous des cas de voisins ou « d’amis d’amis » qui ont des rongeurs dont ils ne s’occupent plus par manque de temps et surtout d’intérêt. Le cobaye, devenu trop encombrant et trop contraignant, subi des mois de négligence : alimentation inadaptée, absence de soins vétérinaires, hygiène déplorable, absence de contacts humains, etc. Si vous souhaitez porter secours à un tel cochon d’Inde en l’accueillant chez vous, il ne faut pas s’attendre à ce qu’il soit en bonne santé, et être préparé à aller régulièrement chez le vétérinaire s’il souffre de malocclusion ou de pododermatite par exemple.

Dans une animalerie

Les cochons d’Inde adultes sont assez rares à trouver en animalerie, parce qu’on y vend principalement des bébés… qui partent comme des petits pains. Quand on y trouve des cobayes plus âgés, ceux-ci sont parfois en piteux état en raison de plusieurs mois de soins inadaptés (alimentation et hygiène non optimales).

Chez un éleveur

Les éleveurs vendent parfois des cobayes à la retraite, c’est-à-dire qui sont trop âgés pour se reproduire. Il s’agit souvent de vieux mâles (parfois castrés) et surtout de femelles de plus de 3 ans. Cette pratique est courante chez les éleveurs qui n’ont pas de lien affectif spécial avec leurs animaux et/ou ceux qui ne peuvent pas se permettre de nourrir des animaux « non rentables » ou qui ne correspondent plus avec les standards qu’ils se sont fixés.

Dans un refuge ou une association

Le refuge ou l’association est le meilleur endroit pour trouver un cobaye adulte à adopter. Les animaux sont recueillis et choyés par une famille d’accueil, et dans bien des cas ils ont eu une visite de contrôle chez le vétérinaire. Attention, car certaines associations n’acceptent pas les adoptions dans des départements différents. Renseignez-vous bien sur les conditions.

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus