La toilette des mâles

En raison de leur anatomie, les cochons d’Inde mâle peuvent être sujets à de graves infections. C’est pourquoi il vous faut régulièrement nettoyer leur anatomie intime. Même si cet acte peu vous rebuter, il faut absolument le maîtriser et en faire une routine, au même titre que le changement de litière ou la coupe des griffes.

Un peu d’anatomie…

Qu’est ce que le sac périanal ? Il s’agit de la « poche » qui entoure l’anus. Chez les mâles non castrés, les testicules pressent sur l’anus, distendent la peau et font que la poche est plus grande. L’expulsion des excréments devient alors plus difficile. Il en résulte un risque d’impaction du sac anal : les excréments restent coincés dans la poche, s’accumulent, et macèrent (avec éventuellement de l’urine). Cela provoque des infections, beaucoup de douleurs pour le cobaye et cela peut aller jusqu’à une perforation du rectum.

Dans la poche périanale, on trouve aussi des glandes odorantes, les glandes périanales, qui sont à l’origine d’une odeur de marquage personnel pour la reconnaissance des individus et jouent un rôle important dans la communication et la reproduction. Ces glandes produisent donc une substance crémeuse jaunâtre, qui elle aussi s’accumule au fil du temps. C’est cela qui provoque une odeur nauséabonde chez vos mâles ! Parfois, les glandes périanales s’hypertrophient et provoquent de gros problèmes d’impaction et d’infections.

Chez tous les mâles (castrés ou non), le pénis est également sujet à problèmes. En effet, il n’est pas rare de trouver des brins de foin, des poils ou de la litière coincés dans le fourreau ! Cela empêche le pénis de se placer correctement, provoquant de grosses douleurs et des risques de nécrose si le pénis est vraiment coincé.

Comment et quand nettoyer le sac périanal ?

Chez les cobayes qui n’ont pas de problème particulier (hernie, hypertrophie, etc), la procédure est simple.

1) Ecartez les testicules de votre mâle : la poche périanale est bien visible.

2) A l’aide d’un peu de papier toilette humidifié ou d’une compresse de gaze, placé sur le bout de votre doigt, nettoyez l’intérieur de la poche en enlevant la substance crémeuse et les éventuels excréments ou restes d’excréments. Il est parfois nécessaire d’utiliser une seringue (sans aiguille) afin d’injecter de l’eau aidant la « vidange ».

3) Comme produit nettoyant, vous pouvez utiliser du savon doux. Vous pouvez aussi utiliser de la bétadine gynécologique, mais surtout pas d’antiseptique, qui à long terme peut provoquer un dérèglement de la flore bactérienne favorisant les mycoses.

Cette opération doit être réalisée au moins deux fois par semaine pour les mâles non castrés, même si une vérification quotidienne est idéale ! Pour les mâles castrés, une fois de temps en temps suffit.

Attention ! Surveillez bien l’état de la peau et faites attention à ne pas la « décaper » ! Un nettoyage trop rude et trop fréquent peut provoquer des irritations.

Chez les mâles souffrant d’hernie ou hypertrophie des glandes périanales, la procédure est plus compliquée. Il faut en effet exercer une pression afin de « retourner le sac périanal vers l’extérieur » (comme on le fait lorsqu’on enlève un gant), afin de le rendre accessible pour le nettoyage.

Une fois que le sac périneal est les glandes sont accessibles, il faut presser afin de retirer l’excès de sécrétions, puis nettoyer. Si rien ne sort, pas la peine d’insister. Il faut terminer l’opération par une application de bétadine gynécologique.

Chez les mâles castrés, le problème est bien moindre, car la poche est plus petite, la peau n’étant pas distendue. La castration peut en effet être une solution à long terme. Parlez-en à votre vétérinaire. il sera le seul qui pourra vous conseiller, en examinant le cas de votre cochon d’Inde et en évaluant les risques.

Comment aider le cobaye à évacuer ses crottes ?

Les cochons d’Inde ayant une grande poche périanale ont également du mal à évacuer leurs crottes. Il faut alors les aider. Pour cela, effectuez un petit massage de la poche entre le pouce et l’index pour faire sortir les crottes qui se seraient retrouvées coincées. Chez certains cobayes, il faut le faire plusieurs fois par jour.

Sinon, n’oubliez pas que l’exercice et les sorties sont très bénéfiques dans ce cas de figure. En effet, la sédentarité favorise la rétention de crottes, ce qui, à long terme,  entraîne une impaction du sac anal.

Comment et quand nettoyer le pénis ?

Maintenez votre cobaye dans une position confortable et appuyez sur la zone située en avant du pénis. Celui-ci sortira de son fourreau. Enlevez les éventuels bouts de foin, litière ou poils, et nettoyez à l’aide de bétadine gynécologique ou de savon doux. Appliquez ensuite un peu d’huile d’amande douce, qui lubrifiera le pénis et lui permettra de rentrer plus facilement dans le fourreau, sans entraîner au passage des éléments gênants. Vous pouvez aussi appliquer l’huile d’amande douce à titre préventif, par exemple une ou deux fois par semaine.

Par Marie-Sophie Germain

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *