Trouver le bon vétérinaire

Il est parfois difficile de trouver un vétérinaire qui s’y connaisse en cochons d’Inde. Pour faire votre choix, il faut vérifier certains points et lui poser des questions clés.

Comment reconnaître un bon vétérinaire pour votre cobaye ?

1) Il est intéressé par les rongeurs : il s’intéresse aux cochons d’Inde et a fait des formations et suivi des congrès sur les soins aux petits mammifères. Il ne ricane pas bêtement quand vous lui amenez votre petit compagnon en consultation (en le prenant pour un hamster)…

2) Il connaît les besoins alimentaires du cobaye : si le vétérinaire vous dit que les légumes sont dangereux (comme le font les vendeurs en animalerie), passez votre chemin ! Un bon spécialiste sait aussi que le foin est une nourriture et non une litière, et que le cobaye a besoin de vitamine C.

3) Il vous informe de la méthode d’anesthésie : attention, on a coutume de dire que l’anesthésie au gaz est moins risquée que celle par injection. Ca n’est pas forcément vrai ! Pour en savoir plus consultez la page sur l’anesthésie. Quoiqu’il en soit, le vétérinaire vous informe du mode opératoire et des risques encourus.

4) En cas de diarrhée, il ne donne pas de traitement sans avoir fait d’analyses : il doit d’abord savoir si l’origine est virale, bactérienne ou parasitaire, et savoir quel antibiotique donner.

5) Il prescrit des antibiotiques non toxiques pour les cobayes !

6) Il vous renseigne sur les interventions et les traitements administrés : il ne vous laisse pas rentrer chez vous dans le doute, et se tient à votre disposition pour toute question éventuelle.

7) Il vous dit que le cobaye n’a pas besoin d’être à jeun avant une opération : en effet, un cobaye ne peut pas vomir, et a besoin de manger toute la journée sous peine de souffrir de graves problèmes intestinaux mettant sa vie en danger !

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *