La stase digestive (arrêt du transit)

La stase digestive est le ralentissement, la diminution voire l’arrêt total du transit intestinal du cobaye. Le bol alimentaire (la nourriture contenue dans le système digestif) devient alors comme un corps étranger et peut provoquer une occlusion.

Symptômes

Le cochon d’Inde retre prostré dans un coin, les poils hérissés et les yeux mi-clos. Il ne mange plus, ne boit plus, et ne produit plus de selles.

Complications

Qu’il y ait une occlusion avérée ou non, une fois que le transit s’est arrêté, c’est un cercle vicieux pour le cobaye, parce qu’il ne peut plus se remettre à manger. Sa flore intestinale est morte, et n’est donc plus capable de digérer. Et ce sont les mouvements continuels de la nourriture dans le système digestif qui lui permettent de fonctionner, car chez le cochon d’Inde il n’y a pas de mouvements péristaltiques. Une stase digestive non traitée peut donc rapidement entraîner la mort.

Causes

Les causes peuvent être multiples. Tout d’abord, la douleur, après une chirurgie par exemple, ou diverses pathologies dont les plus courantes sont la malocclusion dentaire, l’infection urinaire, l’urolithiase, les kystes ovariens, ou encore l’abcès dentaire.

La stase digestive est également fréquente en cas de tympanisme (gaz).

La déshydratation entre également en cause. Lorsque le système digestif ne contient pas assez d’eau, le bol alimentaire se dessèche, et a du mal à « circuler ».

Diagnostic

Les premiers indices sont la prostration (le cobaye est en boule, car il souffre) et l’absence de selles. La palpation permet parfois de détecter une occlusion. Mais la confirmation du diagnostic se fait toujours par radiographie, afin de déterminer s’il y a un blocage ou non.

Traitement

Dans un premier temps, si le transit n’est pas bloqué, on peut recommencer à alimenter de force le cobaye avec du Critical Care, mais très progressivement. La réhydratation est également obligatoire, ainsi que l’administration d’un anti-douleur. Une hospitalisation de plusieurs jours est parfois nécessaire. Le vétérinaire peut aussi prescrire un antibiotique afin de limiter le développement de bactéries qui provoquent des gaz. Il faut également faire bouger le cobaye, pour favoriser la reprise du transit.

Dans un deuxième temps, il convient de traiter la cause première de la stase digestive (voir les pathologies citées plus haut).

Prévention

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *