Les soins post-opératoires

Votre cochon d’Inde vient de subir une opération ? Voici comment l’aider à surmonter cette épreuve et à entamer une bonne convalescence.

Préparez le retour du malade

Après une opération, votre cochon d’Inde aura besoin d’être au propre et au calme. Avant son retour, il est donc conseillé de lui aménager une cage propre et confortable.

Un environnement calme

Certains vétérinaires conseillent de mettre le convalescent dans une cage à l’écart des autres. Cela peut être utile si votre cobaye a eu une anesthésie fixe (par injection) : il sera “groggy” pendant tout le reste de la journée, et risque de se faire embêter par les autres. N’oubliez pas non plus qu’il aura une odeur différente (désinfectant) et que les autres risquent de s’en prendre à lui parce qu’ils ne le reconnaissent pas. L’isolement permet aussi de contrôler les quantités de nourriture que votre cobaye a ingérées, ainsi que l’état de ses crottes.

Cependant, certains cochons d’Inde qui vivent en groupe supportent très mal cet isolement : privés de stimulation et de communication, ils dépriment, refusent de se nourrir, et se focalisent sur leurs douleurs. La convalescence est alors plus longue. A vous de voir si votre cobaye préfère être au calme, ou s’il veut/peut retourner avec les autres.

Un sol sain et confortable

On recommande souvent de mettre une serviette éponge en guise de litière, afin d’éviter que les cicatrices soient souillées par des morceaux de litière et que le sol soit plus confortable. Le mieux est d’utiliser un tapis absorbant, qui est spécialement conçu à cet effet, ou bien un fond de cage en laine polaire. Vous pouvez aussi utiliser des dodos très cosy. Equipez aussi votre cage d’un râtelier pour que le cobaye ne soit pas blessé par du foin. Evitez la paille !

Un bon aménagement

Enlevez hamacs et plate-formes sur lesquels votre cochon d’Inde aurait envie de grimper : il sera encore patraque pendant plusieurs heures et pourrait se blesser en essayant de sauter !

Une trousse à pharmacie complète

Prévoyez aussi dans votre trousse à pharmacie les médicaments dont il aura besoin afin de ne pas être en rupture de stock à un moment critique.

Les soins après l’opération

Votre cochon d’Inde est enfin de retour à la maison. Voilà comment l’aider à aller mieux !

Stimulez son appétit

Offrez-lui ses légumes préférés ! Comme il sera resté plusieurs heures sans manger (anesthésie + opération), il faut absolument que son transit reprenne le plus rapidement possible. Il se peut que le jour de l’opération il grignote seulement, mais ne vous inquiétez pas, c’est normal. Le persil et surtout ses tiges est un allié de choix : si votre cobaye ne mange pas, mettez-lui des bouts de tiges de persil dans la bouche, et il y a de grandes chances qu’il se mette à les manger, ce qui lui redonnera de l’appétit pour la suite. Le Critical Care est également très utile dans ces circonstances. Par contre, si le lendemain de l’opération il n’a pas recommencé à manger normalement, contactez immédiatement votre vétérinaire et commencer à le nourrir de force.

Surveillez la plaie

Surveillez que la plaie cicatrise bien, ne saigne pas, et que votre cobaye n’arrache pas ses fils (très rare). S’il arrache ses fils, vous pouvez confectionner une collerette. Si vous constatez le moindre signe d’infection (liquide qui suinte de la plaie, et peau très rouge autour), allez en urgence chez le vétérinaire.

Attention : quelques jours après l’opération, certains cobayes ont des réactions allergiques aux fils. Dans ce cas, la zone où se trouve la cicatrice gonfle (oedème), les fils “craquent”, et la plaie se ré-ouvre. Si ça n’est que superficiel, le vétérinaire peut enlever les fils et laisser la plaie se refermer naturellement.

Assurez-vous qu’il prend bien ses médicaments

Le vétérinaire vous aura probablement prescrit un antibiotique et/ou un anti-douleur. Pour savoir comment vous y prendre, consultez la page comment donner un médicament.

Gardez-le au chaud

Après une opération, les petits rongeurs ont tendance à être en hypothermie. Assurez-vous que votre cobaye n’a pas froid. Vous pouvez par exemple placer dans la cage une bouillotte enroulée dans une serviette, ou mieux, un coussin chauffant spécial pour les animaux !

Emmenez-le chez le vétérinaire une dizaine de jours plus tard

Il faudra enlever les fils, si ceux-ci ne sont pas résorbables. Cela vous permettra aussi de vous assurer que tout va bien et que votre cochon d’Inde est en bonne voie de guérison.

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus