La coccidiose

La coccidiose est une infection à coccidies, des parasites unicellulaires qui colonisent le système gastro-intestinal. Si l’on trouve plus d’une vingtaine d’espèces de coccidies chez le lapin, une seule seulement a été décrite chez le cobaye : Eimeria caviae. Ce protozoaire a un cycle de 4 à 14 jours.

Symptômes

Le cobaye présente une forte diarrhée, soudaine et sanglante, et avec du mucus. Cette diarrhée abondante apparaît entre 4 à 6 jours après la contamination.On note une perte de poids très rapide, et les os du bassin deviennent visibles à l’oeil nu. Le poil devient terne et rugueux.

Le cochon d’Inde est aussi déshydraté, car la diarrhée draine toute l’eau de son corps. Un animal déshydraté a des yeux enfoncés dans les orbites, ses muqueuses sont sèches et si on pince sa peau entre le pouce et l’index, elle ne revient pas en place immédiatement. Pour en savoir plus, consultez la page sur La Diarrhée.

Complications

Si le cobaye n’est pas immédiatement traité en urgence par un vétérinaire, et si la perte de poids dépasse les 20%, la mort survient en 24 à 48 heures. Avant la mort, le cobaye est atteint de paralysie et de convulsions. Lors de l’autopsie, on observe des oedèmes dans certaines parties de l’intestin et parfois des ulcères et saignements des muqueuses. Attention, car la coccidiose est très contagieuse et se transmet aux autres cobayes (mais pas aux humains ni aux autres animaux).

Causes

La contamination se fait par l’ingestion de parasites, qui se trouvent dans de la nourriture infectée par des matières fécales. La capsule du parasite (oocyste) se dissout dans l’estomac et les spores sont libérés, puis ceux-ci se développent grâce à l’aide d’enzymes biliaires et pancréatiques. Le parasite entre ensuite dans les cellules des parois de l’instestin ou du foie puis se reproduit, et on le retrouve alors dans les excréments.

Il existe donc deux formes de coccidiose : une forme intestinale et une forme hépatique. La coccidiose hépatique est plus grave, car elle plus difficile à traiter.

Certains auteurs pensent que la coccidiose est de plus en plus fréquente, et s’observe surtout dans les élevages intensifs et/ou mal entretenus, chez les jeunes animaux. Elle serait également dûe à un sevrage trop précoce et serait favorisée par le stress.

Diagnostic

Cette maladie est difficile à diagnostiquer car elle est souvent prise pour une « simple » diarrhée d’origine alimentaire. Le vétérinaire doit réaliser un examen des matières fécales, afin d’identifier le parasite et compter le nombre d’oocystes par gramme.

Traitement

Le cobaye malade doit immédiatement être placé en quarantaine. Il faut le réhydrater par voie sous-cutanée. Mais il faut savoir que le traitement anti-coccidiose n’est efficace que si le cobaye est en début de maladie, et si les parasites n’ont pas touché le foie.

Afin de rééquilibrer la flore intestinale, on doit aussi donner un probiotique (Rongeur Digest par exemple). On conseille souvent d’ajouter un peu de vinaigre de cidre à l’eau de boisson.

Du foin à volonté doit être offert, et les légumes riches en eau doivent être supprimés de l’alimentation le temps que le transit redevienne normal (il est préférable de donner un petit peu de céleri ou fenouil uniquement).

Si le cobaye ne mange pas, il faut alors le nourrir de force. Pour en savoir plus, consultez la page Nourrir un Cobaye Malade (Le Gavage).

Une supplémentation en vitamine C est aussi nécessaire (60 mg/kg).

La cage du cobaye malade ainsi que celles des autres cobayes doivent être nettoyées et désinfectées. Une litière propre doit être fournie, et changée tous les jours pendant au moins une semaine afin d’éviter la présence du parasite.

Prévention

  • Ne mettez pas la nourriture sur le sol. Distribuez les légumes dans des gamelles, et le foin dans un râtelier.
  • N’achetez pas de cobaye trop jeune ou issu d’élevage intensif. Votre cochon d’Inde doit être âgé de 3 semaines minimum et provenir d’un environnement sain.
  • Pratiquez la quarantaine. Pour en savoir plus, consultez la page sur La Quarantaine.
  • Maintenez une hygiène irréprochable. Pour en savoir plus, consultez la page sur L’Hygiène de la Cage.
  • Ajoutez du vinaigre de cidre à l’eau de boisson. Une fois par semaine, une cuillère à soupe de vinaigre de cidre dans 1 litre d’eau aide à maintenir un bon équilibre de la flore intestinale.

Par Marie-Sophie Germain

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *