L’impaction du sac anal

Le sac anal (ou sac périanal) est la « poche » qui entoure l’anus. Chez les mâles non castrés, les testicules pressent sur l’anus, distendent la peau et font que la poche est plus grande. L’expulsion des excréments devient alors plus difficile. Les excréments restent coincés dans la poche, s’accumulent, et macèrent (avec éventuellement de l’urine) : c’est l’impaction. L’impaction du sac anal est plus fréquente chez les mâles non castrés et chez les sujets âgés qui ne sont plus très toniques.

Symptômes

Le cobaye dégage une odeur nauséabonde et présente des difficultés à déféquer et à uriner. On observe parfois un enflement de la zone anale.

Dans les cas les plus graves, le sac périanal ressort et la rétention des excréments est bien visible.

Complications

Si rien n’est fait, les excréments s’accumulent et macèrent, provoquant une terrible infection. Cela peut aller jusqu’à une perforation du rectum, voire une septicémie.

L’autre problème de l’impaction est que l’animal ne peut pas pratiquer la caecotrophie (le fait de manger ses caecotrophes), ce qui est dangereux pour sa santé (avitaminoses, problèmes de croissance, etc…). Pour plus d’information sur la caecotrophie, consultez la page sur La Biologie.

Causes

Il existe plusieurs facteurs responsable de l’impaction. Tout d’abord, un facteur anatomique : des testicules trop gros distendant la peau et empêchant le cobaye de déféquer facilement.

L’âge est également mis en cause, les vieux cochons d’Inde étant sujets à un manque de tonicité.

Le manque d’exercice (la sédentarité) peut également être responsable.

Pour finir, le manque d’hygiène n’arrange pas les choses.

Dans la poche périanale, on trouve aussi des glandes odorantes, les glandes périanales, qui sont à l’origine d’une odeur de marquage personnel pour la reconnaissance des individus et jouent un rôle important dans la communication et la reproduction. Ces glandes produisent donc une substance crémeuse jaunâtre, qui elle aussi s’accumule au fil du temps. Parfois, ces glandes périanales s’hypertrophient et provoquent de gros problèmes d’impaction et d’infections.

Diagnostic

Celui-ci est facile à établir. Le vétérinaire examine la zone anale, et note la présence d’une rétention d’excréments. Il doit également déterminer s’il y a une infection ou non, et établir la cause de l’impaction.

Traitement

Il faut tout d’abord vider le sac périanal, nettoyer et désinfecter. Il est parfois nécessaire d’utiliser une seringue (sans aiguille) afin d’injecter de l’eau aidant la « vidange ». Un traitement antibiotique doit être administré si le vétérinaire juge que les risques d’infection sont élevés.

Prévention

  • Nettoyez le sac périanal de votre mâle régulièrement. Un nettoyage régulier réduit les risques d’impaction et d’infection. Pour en savoir plus, consultez la page La Toilette des Mâles. Vous pouvez également demander à votre vétérinaire de vous montrer la marche à suivre.
  • Envisagez la castration. Si votre cobaye souffre de graves risques d’impaction ou en a déjà été victime plusieurs fois, la castration est parfois la seule solution à long terme. Demandez conseil à votre vétérinaire.
  • Faites-faire de l’exercice à votre cobaye ! Une vie active et pleine de stimulation améliore la tonicité de la zone anale de votre cobaye. Pour en savoir plus, consultez la page sur Les Jeux et les Sorties.
  • Maintenez des conditions d’hygiène irréprochables.

Par Marie-Sophie Germain

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *