Le check-up

Apprenez ce qu’il faut régulièrement contrôler chez votre cobaye afin de détecter le moindre problème le plus vite possible !

Tous les jours
Vérifiez la litière

Lors de la distribution de nourriture, vérifiez que les crottes et les urines de votre cobaye sont normales. Contrôler la litière tous les jours permet de détecter rapidement les problèmes de santé tels que la diarrhée (crottes liquides et malodorantes dans la litière), la constipation (pas de crotte), ou l’infection urinaire (sang dans les urines, ou urines très concentrées). Tout changement d’aspect des excréments peut aussi vous aider à détecter un problème dans l’alimentation : pas assez de fibres, légume mal toléré, etc….

Contrôlez la prise de nourriture et de boisson
Assurez-vous que votre cochon d’Inde mange bien et boit bien ! L’anorexie est signe de maladie : un cobaye qui mange moins, qui ne mange plus, ou qui ne mange que certains aliments pour en délaisser d’autres a un problème de santé. Et un cobaye qui boit beaucoup plus que d’habitude peut souffrir de diabète… ou débuter une gestation ! Pour en savoir plus, consultez la page reconnaître un cobaye malade.
Examinez ses muqueuses

Tous les jours, vous devez vous assurer que votre cochon d’Inde n’a pas le nez ou les yeux qui coulent, signe de coryza par exemple, ou encore d’allergie. Assurez-vous aussi que les zones anales et génitales sont propres, et ne présentent pas de sécrétion anormale.

Palpez-le

Les séances de câlins quotidiennes sont un excellent moyen de détecter l’apparitions de kystes, de tumeurs, voire de petites croûtes invisibles car cachées sous les poils (suite à des morsures ou a de l’eczema par exemple). Elles vous permettent aussi de contrôler le pelage et la peau de votre cochon d’Inde, et de ne pas passer à côté des symptômes de la teigne ou de la gale.

Ecoutez-le

Avec une oreille attentive, vous pouvez savoir si votre cobaye a une respiration rauque ou le nez qui siffle, signes d’une infection respiratoire, ou l’entendre couiner quand il urine, signe d’infection urinaire.

Observez son comportement

Bien connaître le comportement habituel de votre cochon d’Inde est essentiel. Si vous observez des différences, c’est peut-être que quelque chose ne va pas. Pour en savoir plus sur les signes de maladie et les anomalies de comportement qui doivent vous inquiéter, consultez la page reconnaître un cobaye malade.

Toutes les semaines
Pesez-le

La pesée hebdomadaire (avec une balance de cuisine) est un excellent moyen de contrôler la bonne santé du cobaye sur le long terme.

Dans le cas de la malocclusion dentaire par exemple, invisible à l’oeil nu puisqu’elle touche souvent les molaires, c’est la perte de poids qui alerte en premier les propriétaires de l’animal. Le cobaye a des difficultés à manger, alors il perds du poids. La perte de poids est aussi significative dans le cas de la diarrhée ou de l’insuffisance rénale, par exemple, ou de toute autre pathologie entraînant de l’anorexie, de la douleur, ou bien une grosse déshydratation.

Vérifiez le sac périanal et le pénis des mâles

A cause de leurs testicules, le sac périanal des mâles est parfois distendu : les cobayes ont du mal à évacuer leurs excréments correctement, et il en résulte parfois une impaction du sac anal. De plus, chez certains individus, il y a une surproduction de substance crémeuse par les glandes odorantes. Tout cela finit par s’accumuler, et par provoquer des infections. Le penis est également une zone sensible, et il n’est pas rare d’y retrouver des brins de foin ou des copeaux qui y restent coincés… C’est pourquoi il faut vérifier le sac périanal et le pénis de votre mâle toutes les semaines et les nettoyer régulièrement.

Examinez les dents

Vous pouvez facilement voir si votre cochon d’Inde a un problème aux incisives ou non. Si elles sont cassées, ne paniquez pas ! En revanche, si elles poussent de travers il faut consulter votre spécialiste. Pour les molaires et les prémolaires, seul un vétérinaire pourra procéder à une examination à l’aide d’un otoscope.

Examinez les pattes et les griffes 

Le cobaye est très sensible à la pododermatite, une infection de la peau des coussinets plantaires, très douloureuse et souvent incurable, débouchant la plupart du temps sur une septicémie… C’est pourquoi il faut vérifier régulièrement le dessous des pattes de votre cochon d’Inde, et consulter un vétérinaire au moindre signe de rougeur, gonflement ou ulcération. Vous pouvez contrôler l’état des griffes toutes les semaines, et les couper si besoin.

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus