LE GUIDE DU DÉBUTANT

C’est votre premier cochon d’Inde ? Vous vous posez encore beaucoup de questions et avez peur de vous tromper ? Voici un résumé des informations les plus importantes à savoir quand on se lance dans l’aventure, ainsi que les liens vers les articles à lire absolument.
  • Et n’hésitez pas à consulter toute la liste des articles si vous souhaitez avoir plus d’informations !
  • Vous pouvez aussi poser toutes vos questions dans le forum.
Adoption

Tout d’abord, êtes-vous certain que le cobaye est un animal pour vous ? C’est un rongeur très exigeant en terme de soins et de nourriture.

La meilleure solution est de l’adopter en refuge ou en association. Vous pouvez aussi trouver des cochons d’Inde en animalerie, chez un éleveur ou un particulier, mais cela ne va pas sans risques !

Voilà tout ce qu’il vous faut pour accueillir votre cobaye dans les meilleures conditions !

Habitat

Pour l’habitat, vous avez le choix entre une grande cage, et des alternatives encore mieux : une cavy cage, un enclos d’intérieur, ou un meuble spécial.

Equipez-là avec des accessoires adaptés : une ou deux écuelles à fond plat, un abreuvoir-biberon et un râtelier.

En guise de litière, évitez les copeaux de bois (toxiques), et préférez le lin, le maïs, le chanvre… Il existe des litières non toxiques adaptées aux rongeurs.

L’hygiène doit être irréprochable, afin d’éviter de graves maladies. Changer la litière au moins 2 fois par semaine est le minimum.

Alimentation

Le cobaye est un herbivore strict ! Et en tant qu’herbivore, il a besoin d’avoir de la nourriture qui circule en permanence dans le système digestif : c’est cela qui fait fonctionner les intestins. Si le cobaye a un estomac vide, tout son système digestif cesse de fonctionner.

Son menu quotidien doit suivre quelques règles d’or.

Contrairement à ce que disent les vendeurs en animalerie, le cochon d’Inde ne mange pas de mélange de graines. Son alimentation est essentiellement composée de foin, de légumes, avec un complément en extrudés complets.

Le foin est extrêmement important. En effet, les cobayes ont des dents qui poussent en permanence. Et le foin contient des cristaux abrasifs, qui aident à l’usure des dents. Sans foin, le cobaye peut souffrir de malocclusion dentaire (quand les dents poussent mal et peuvent l’empêcher de manger).

Il faut aussi lui offrir un apport en vitamine C, grâce à des légumes riches en vitamine C ou par des produits spéciaux), car il ne synthétise pas cette vitamine. S’il est carencé, il peut tomber très malade : c’est le scorbut.

Vie sociale

Le cochon d’Inde est un animal grégaire, qui doit vivre en duo ou en groupe. Mais il est possible de le maintenir tout seul si on lui consacre beaucoup de temps.

L’arrivée d’un nouveau cobaye pose parfois problème, car la cohabitation se fait suivant des règles de hiérarchie.

Il ne faut surtout pas le faire vivre avec un lapin ! Cela peut être dangereux pour lui, à plein de niveaux (risques de blessures, contamination par des bactéries mortelles, etc).

Avec vous

Le cobaye est un animal craintif, mais avec de la patience et quelques règles d’or, il est souvent facile de l’apprivoiser.

Une fois que vous savez bien le manipuler et qu’il est à l’aise avec vous, il sera fou de vos câlins et massages !

Comportement/langage

Le cochon d’Inde est très bavard, et communique en permanence avec ses congénère, et avec vous aussi ! Il a un langage vocal très développé.

Il est parfois peureux, mais c’est parce qu’il a gardé ses instincts de proie.

Bien-être

Pour être heureux et en bonne santé, le cochon d’Inde a besoin d’une vie stimulante. Il ne « joue » pas, mais il a besoin de se dégourdir les pattes tous les jours ! Les sorties quotidiennes sont indispensables.

Il faut parfois le toiletter, surtout s’il est d’une race à poils longs.

Santé

Le cochon d’Inde est un animal fragile niveau santé. Une bonne prévention et un check-up régulier sont obligatoires.

Ce rongeur est très sensible aux malocclusion dentaires, qui peuvent l’empêcher de manger correctement.

La carence en vitamine C est aussi très courante et pose de nombreux problèmes.

Il est aussi sujet aux infections urinaires et calculs urinaires.

Au niveau digestif, une « simple » diarrhée peut aussi être le signe d’un grave déséquilibre de la flore intestinale. Les gaz sont aussi assez dangereux.

Et il faut faire très attention au « rhume », qui est en réalité une très grave infection, souvent fatale.

C’est pourquoi il faut toujours pratiquer la quarantaine avant d’introduire un nouveau cobaye avec les autres, afin d’éviter toute contamination !

Cela permet d’éviter également des problèmes de champignons et parasites très contagieux, comme la teigne et la gale, très fréquentes chez les cobayes d’animalerie.

Pour les traitements, il faut savoir que certains antibiotiques sont très toxiques. Il faut toujours choisir un vétérinaire spécialisé qui s’y connaît bien en cochons d’Inde.

Si vous pensez que votre cochon d’Inde est malade, vous pouvez consulter la liste des symptômes.

Reproduction

Il faut éviter de faire reproduire votre cochon d’Inde, car cela peut être très dangereux pour la femelle, en raison de détails anatomiques particuliers (des os dans le pelvis qui peuvent manger de flexibilité).

La femelle gestante ou allaitante peut aussi souffrir de toxémie de gestation (une maladie métabolique) et en mourir.

C’est pourquoi vouloir se lancer dans l’élevage est une mauvaise idée !

 

 

Marie-Sophie Germain

Auteur et journaliste spécialisée en Nouveaux Animaux de Compagnie
– 30 Millions d’Amis
– NAC Magazine (www.nac-magazine.com)
– Editions de Vecchi
– Editions Rustica/Fleurus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *